Blogguer : pas bon pour la santé ?

Blogguer : pas bon pour la santé ?

C’est pas moi qui le dit, mais le très sérieux New York Times. On y apprend en effet que d’éminents bloggeurs américains (Russel Shaw, Marc Orchant… ou encore Om Malik qui a survécu à une crise cardiaque en décembre dernier) sont décédés récemment de problèmes cardio-vasculaire. De nombreux autres bloggeurs se plaignent de problèmes de poids, de troubles du sommeil, d’épuisement… Ainsi Michael Arrington, fondateur et co-éditeur de Techcrunch a pris plus de 13 kg en 3 ans et dit souffrir d’insomnie chronique. Les problèmes de stress ne sont pas une nouveauté spécifique à la blogosphère, mais comme la plupart des bloggeurs ont une activité professionnelle en dehors des blogs, ils prennent souvent sur leur temps de sommeil pour rédiger leurs articles. Le problème du blog c’est qu’il peut rendre addict : on se prend au jeu en voyant ses stats, ses gains financiers parfois… Tout cela au détriment du reste et donc de sa santé.

Bon perso, je blog plutôt le matin, tout en ouvrant mon courrier et en préparant le planning… Mes insomnies ne sont pas causées par le blog, je n’ai jamais été un gros dormeur 😉 Mais bon, pour certains « blog addict », il serait peut-être temps de se poser les bonnes questions : santé, vie de famille, vie réelle… ou blog et virtuel ? Et vous ? Vous blogger comment ?

No Comments

  • johann lauthier

    ouch ! heureusement que je me contente d'un à deux articles par jour... Moi, le resto d'hier soir m'inquiète plus pour ma santé que le fait de blogguer !!!
  • Valvert

    Merci Patrice pour ce billet tout en retenue sur un sujet grave pour certains d'entre nous. Je suis tombé de mon lit a 4:15 alors que je suis en vacances... et pourtant j'ai quasi arrêté de seesmiquer et je ne blogue plus trop, d'autres travaux d'écriture m'ayant retenu, comme des déplacements professionnels. Je crois que c'est vieux comme le monde et que c'est commun à tous les gens qui bougent, écrivent et ont du mal à déconnecter. C'est l'écriture qui je crois est le plus exténuant : glaner ses idées, les rassembler, trier, vérifier, tenir le rythme. On est pas de grands écrivains mais la production de documents divers et variés, et le blogging s'y apparente. Alors si tu ajoute le côté immédiat, les stats, la monétisation (aux US, ici c'est vraiment gagne petit), ça sent le burn-out très rapidement, surtout dans un climat de compétition exacerbé. On en est pas là quand même ? :)
  • patricegabin

    @valvert : bah mon Hervé, t'as le Bourdon ?? OK je => Non mais sérieux t'es en vacances là non ? K'est-ce tu fout là à c't'heure ?! Bon sinon, bah je te rassure, on n'en est pas là non !!!! Enfin moi pas encore en tout cas... Aller, déconnecte l'ami !!
  • Proxilog

    On parle de toi ici : http://www.business-garden.com/index.php/2008/04/08/problemes_de_sante_dangers_blog_bloguer A+ Christophe

Laisser un commentaire