Coup de gueule du jour… vais encore pas me faire que des copains ;)

Coup de gueule du jour… vais encore pas me faire que des copains ;)

Aller, encore un article coup de gueule (bourré de fautes d’orthographes, car pas le temps de le relire… j’ai un métier mine de rien), mais là y’en a vraiment ras le bol. Ras le bol des incompétents, des usurpateurs, des arnaqueurs, des bonimenteurs en tout genre. Le point de départ de ce nouveau coup de gueule est un simple coup de téléphone d’une société souhaitant réaliser un habillage de stand écologique, avec notamment des Biostands. Au fil de la discussion, arrivent les données techniques et là, stupeur, la société ne dispose pas de son logo au format vectoriel (celui-ci à pourtant été refait il y a 1 an) mais uniquement en JPEG et en GIF. Et là, techniquement, nous sommes face à un gros problème, je dirais même sans hésiter, face à une faute professionnelle. Impossible à partir de ces 2 formats JPEG et GIF de réaliser un panneau de grande taille en y intégrant ce logo. Pour que vous compreniez bien le fond du problème technique, il me faut vous expliquer la différence entre un format BITMAP (image) et VECTORIEL :

FORMAT BITMAP :
les images bitmap sont habituellement des photos dont l’échelle de valeur est mesurée en pixels. C’est pourquoi les appareils photos numériques s’affichent en terme de «méga pixels». Plus il y a de méga pixels, plus on peut imprimer ces photos en grand format, mais avec tout de même des limites d’agrandissement. Les extensions des fichiers en format bitmaps sont : .jpg, .gif, .tiff, .bmp, .psd…

FORMAT VECTORIEL :
c’est notamment le format de l’illustration, du dessin. Les pixels n’ont plus aucune importance car un fichier dessin pourra être rapetissé ou agrandi à l’infini SANS PERTE DE QUALITE puisqu’il s’agit d’une représentation graphique d’un algorithme mathématique. Les extensions de fichiers en format vectoriel sont : .ai, .eps, .pdf, .svg, .fla…

Alors d’après vous, quel est le meilleur format pour un logo ? Et bien oui, bien sûr le format VECTORIEL. Avec ce format de fichier votre logo pourra s’afficher aussi proprement et professionnellement sur une carte de visite que sur un 4×3, en covering d’une flotte de véhicule, en enseigne lumineuse, sur les ailes d’un avion ou pourquoi pas sur une bâche recouvrant la tour Eiffel 😉 Bref, si vous ne disposez pas de votre logo dans ce format de fichier, vous n’irez pas bien loin. Bien sûr ces préoccupations techniques, la plupart de gens les ignores. Le rôle d’une agence conseil en communication est d’orienter, de conseiller, de guider le client vers ce qui sera le mieux pour lui, en faisant preuve de professionnalisme. Dans le cas présent, le  professionnalisme à manifestement laisser place au profit : « Et vas-y que j’te vends une prestation de création de logo et que je m’emmerde pas à te donner des fichiers que tu  pourrais utiliser pour aller bosser avec des concurrents, non mais oh… » Bah voyons !! Le client achète une prestation qu’il crois complète alors qu’en fait il se fait joyeusement arnaquer. Une honte !! Et pire encore, pour ce client, il se trouve que son « ancienne » agence de com’ a mis la clé sous la porte. Du coup, il n’est même pas envisageable d’espérer obtenir un fichier vectoriel par ce biais là. Quel recours s’offre alors à ce client malheureux ? Et bien soit il fait refaire le logo à l’identique par un « vrai » professionnel, soit il décide de revoir son identité visuel et donc de changer de logo (avec l’obligation de revoir les différents supports de  communication : carte de visite, tête de lettre, plaquette…). Pas terrible au niveau de l’image, et dans les deux cas, ça va lui coûter un bras qu’il n’avait sans doute pas prévu de s’arracher aussi rapidement (doh).

Ce genre d’arnaque arrive malheureusement plus souvent qu’on ne le pense et est même devenu ces dernières années, une sorte de « sport national », et ce, notamment avec l’avènement de l’internet et de prestation très très très lowcost où beaucoup d’entreprise s’engouffrent sans connaître les risques. Lorsqu’ils réalisent qu’ils ont fait une erreur, il est bien souvent trop tard, hélas. Qui n’a jamais vu d’offre de création de logotype à 50 ou 80€ sur internet ? Si vous croyez qu’un bon logo n’est qu’un dessin posé à l’arrache sur une feuille de papier, c’est oublié un peu vite qu’en matière de communication et surtout d’identité visuelle, il n’y a rien de gratuit, rien de facile, il existe au contraire des codes, complexes, faisant appels à des notions de sémantiques, de psychosociologie, de design, d’aspects cognitif… Tout cela a un coût, et fait appel à un savoir. Alors avant d’aller directement au porte-monnaie et au moins disant… réfléchissez-y à deux fois 😉

Ce qui me fait bondir aujourd’hui, c’est qu’en 10 ans, j’ai déjà été confronter à ce phénomène un nombre incalculable de fois. Beaucoup de mes ami(e)s et/ou de personnes de mon réseau relationnel ont eu affaire à des pseudo agence de com’ avec pignon sur rue et proposant des prestations à des tarifs ridiculement bas, mais au résultat incomplet voir relativement catastrophique. De notre côté, nous livrons au minimumu systématiquement à nos clients le logotype en version TONS DIRECTS (PANTONE), CMJN, NIVEAUX DE GRIS (noir et blanc) et au TRAIT, et ce dans des formats de fichiers VECTORIELS (pour chaque déclinaisons) ET BITMAP (pour chaque déclinaisons également). Ainsi nos clients disposent de TOUT les fichiers nécessaires à l’établissement de leurs supports de communication, quel que soit le prestataire choisit.

Un point à surveiller donc, lorsque vous souhaitez faire réaliser votre logotype : assurez-vous que le prestataire que vous choisirez vous transmettra bien les fichiers vectoriels, il en va de votre indépendance à venir en matière de production.

Laisser un commentaire