L’EDF a son nouveau maillot… et du lourd en matière de com’

L’EDF a son nouveau maillot… et du lourd en matière de com’

Ahhhhhhhhh l’EQUIPE DE FRANCE de Football… celle qui nous a fait rêver hein, pas celle des « Bronzés 4 : le retour des fils de la revanche en Afrique du Sud »… Les « Bleus » avec leurs tunique Adidas et ces 3 fameuses bandes… Adidas, grand pourvoyeur de « maillots » en tout genre… Equipementier de l’EDF depuis 1972, ADIDAS nous aura proposé un nombre incalculable de déclinaisons de maillots et de teintes de bleus… Finalement nous n’en retiendrons qu’un seul, celui de 1998, copie presque conforme de celui de 1984. Comme quoi, le revival ça a du bon parfois 😉

Aujourd’hui, une page se tourne et c’est maintenant l’américain NIKE qui officiera en tant qu’équipementier officiel des « Bleus ». Et de revival, il en est justement question avec ce premier maillot « NIKE-EDF ». Pas un maillot, mais plutôt un « polo », simple, d’un bleu très sombre (proche de celui des autres Bleus, du Rugby) sobre, avec le retour du col, si cher à notre « King Eric Cantonna ». Bien vu d’ailleurs, puisqu’il est là, lui aussi, notre révolutionnaire au col en l’air, fer de lance de la campagne de communication célébrant l’avènement de la marque à la virgule. Une campagne de com’ placée sous le signe du patriotisme, du retour à l’amour du maillot et du symbole « France ». Il suffit de voir les premières campagnes d’affichages ou encore le spot d’avant lancement, diffusé dans les cinéma MK2 et intitulé « les enfants de la patrie« . Facebook n’a pas été oublié, avec la création d’un petit « évènement » en direct live (sauf que bon bah, le serveur à eu du mal)

On a même droit à de la littérature française, de la poésie, avec en guise de narrateur, Oxmo Puccino…


Une campagne com’ aux accents révolutionnaires, avec des mots forts : « déranger », « liberté », « audace », talent »… écrient à la main, comme autant de slogans sur les pancartes des manifestations… Et c’est plutôt bien vu, puisque’après presque 40 ans de règne, la roi aux trois bandes est renversé par le courant révolutionnaire de la virgule, aux allures de faucille. Hop, tranchée la tête chamarée, colorée ou luxueuse d’adidas… place à la révolution et à la simplicité.

Du coup, avec cette campagne et ce maillot, on assiste à un magnifique contre pied et une communication plutôt bien mise en place… Reste à voir la suite, aussi bien sur le terrain, que dans nos médias 😉

Laisser un commentaire