Sécurité routière : 2 façons de voir les choses, un même message

Sécurité routière : 2 façons de voir les choses, un même message

En matière de sécurité routière, il est difficile de se positionner sur « LA » meilleure façon d’aborder les choses et de le faire passer dans une campagne de communication. Il y a la méthode australienne, trash, lourde, sordide… mais si réelle qu’elle marque forcément les esprits, comme dans ce spot de 2009 qui reprend les images chocs des 20 dernières campagnes de pubs sur ce sujet en Australie (attention, âmes sensibles, s’abstenir) :

Mais il y a aussi la manière douce, comme ici dans ce spot pour EMBRACE LIFE. Une approche totalement différente de nos amis anglais (qui savent pourtant eux aussi jouer sur la carte du trash) :

En France, la sécurité routière joue plutôt sur le côté affectif avec sa nouvelle campagne « nous pouvons arrêter cela, alors faisons-le ! ». Des spots de 15 ou 45 secondes, jouant sur l’émotion, le vide… et où le malheur est simple comme un coup de fil.

Dans tous les cas, on ne plaisante pas avec la vie, et il serait vraiment temps de prendre conscience du gâchis humain fait sur nos routes (et ça ne s’arrange pas). Mais pour vous, qu’est-ce qui vous touche le plus : Trash ou affectif ?

Laisser un commentaire